La concertation : vecteur d'expression

La concertation : vecteur d'expression

Dans le contexte actuel de développement de notre territoire, le processus de concertation devient une étape plus que recommandée.

Envisagée comme un échange démocratique et libre de la vie du projet, la concertation a pour objectif de faire dialoguer les publics concernés par le développement d’un projet immobilier. Des processus de concertation se mettent en place pour tous types de projets urbains.


Vecteur d'expression pour les usagers

Le principe clé de la concertation consiste à faire participer les acteurs externes et internes très en amont de l'élaboration d'un plan de quartier, de telle sorte qu’ils aient la possibilité de s’exprimer. Les résultats des séances communes, puis des ateliers de concertation, sont généralement très positifs et appréciés par les participants. Cette approche permet d’identifier les éventuels blocages et de travailler de manière proactive afin de favoriser l'adhésion des parties prenantes.


En initiant une démarche de concertation, les développeurs présentent l'avancement du projet et recueillent les idées et propositions des riverains et usagers du site. Elle contribue à poser les principes d'aménagement du quartier, à porter un regard constructif sur le projet, et à pondérer les critères qui orienteront les choix des architectes. Cette étape de co-construction est souvent cruciale.


En effet, les publics et habitants concernés ont l’opportunité, dans le cadre d’ateliers de travail et de séances d’échanges, d’apporter leurs idées, de donner leurs idées, voire des conseils. Distribuer une information transparente, donner la parole à ceux qui vivent le territoire, susciter le débat dès la genèse des projets, sont des étapes critiques, qui permettent de désamorcer en amont de potentielles procédures d’oppositions.


Une étape-clé du projet immobilier

La concertation fait partie intégrante de la stratégie de communication de votre projet immobilier. À défaut d’une telle stratégie préalable, si le projet dévoilé par le maître d’ouvrage semble « tombé du ciel », il y a de grandes chances que la concertation le concernant s’enlise dans un débat qui ouvre la porte à toutes les oppositions. Selon la nature de votre projet, cette approche participative peut s’avérer particulièrement utile, puisque le maître d’ouvrage a ainsi l’opportunité de communiquer qu’il souhaite associer les futurs utilisateurs à la conception du projet.


Après la concertation : la communication

Il ne faut pas confondre concertation et communication, qui requièrent des outils et des calendriers différents. Nous pouvons guider les porteurs de ces projets à faire le distinguo entre ces étapes charnières et vous accompagner dans ces démarches impliquant des compétences en matière de négociation et de concertation. Pour ce faire, nous collaborons avec l’équipe de CBRE iConsulting, spécialistes de la concertation et au bénéfice de solutions innovantes.


A Genève, des associations se sont mobilisées et réclament un urbanisme plus démocratique. Leur objectif : aboutir au final à des aménagements de qualité. La concertation se doit d’être participative, et ne pas se cantonner à une présentation des projets aux usagers futurs. Le patrimoine, la qualité du bâti, les abattages d’arbres sont aujourd’hui des sujets d’actualité sensibles et une concertation réellement participative est extrêmement importante.


La concertation est clé : elle est constructive et permet à tous les participants et parties prenantes de trouver son intérêt. Sans quoi, le projet n’a que peu de chance d’aboutir sans opposition.